Famille en pleine santé

pour une famille en pleine forme, naturellement!

0

L’Art-thérapie, vous connaissez?

J’ai rencontré il y a quelques temps Juliette Schaller, Art-thérapeute à Ferney-Voltaire et Chevry. J’ai eu l’occasion d’échanger avec elle à plusieurs reprises au sujet de nos patients communs et j’ai eu envie de vous faire découvrir cette pratique peu connue et pourtant très intéressante.

J’ai donc organisé un petit interview :

Juliette Schaller Juliette Schaller, Art-thérapeute

Juliette, comment pourrais-tu définir l’Art-thérapie?

La définition théorique de l’art-thérapie est « l’exploitation du potentiel artistique dans une visée humanitaire et thérapeutique.

Dit plus simplement, l’Art se met au service du soin pour renouer une communication, stimuler les facultés d’expression et dynamiser les processus créatifs de la personne. Il s’agit de soins psychiques mais aussi de soins du corps.

À travers la production artistique, l’art-thérapeute aide la personne à développer ses capacités créatives, à construire une image valorisante de soi, à exprimer et soulager une souffrance…Ainsi, l’art-thérapeute va principalement travailler sur l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi.

Au cours de mes prises en charge, j’utilise aussi bien les arts plastiques (dessin, peinture, encre, argile) que la musique, le théâtre (pour les ateliers en groupe) ou encore l’écriture créative (mélange de dessin, d’écriture et de collage).

Comment as-tu été amenée à exercer ce métier?

L’Art a toujours fait parti de ma vie. J’ai commencé la musique très jeune avec la méthode Suzuki puis le Conservatoire de Strasbourg, en jouant de la Contrebasse. J’ai découvert ensuite au fil des années le théâtre, la danse et les arts plastiques. Cela m’a permis petit à petit d’expérimenter les bienfaits de la pratique artistique aussi bien au niveau corporel que psychologique. J’ai réalisé alors combien la dimension artistique est un moyen privilégié de rencontre et d’aide de l’autre. En découvrant par hasard le métier d’art-thérapeute, cela a été une révélation car cela combinait mes deux intérêts : l’Art et la relation d’aide.

Du coup, quel a été ton cursus?

Après des études de communication et d’anthropologie où l’Art tenait une place importante dans mes réflexions (j’ai rédigé un mémoire sur la musique, l’identité et l’ethnicité des pays d’Afrique de l’Ouest et des pays du Maghreb durant mon Bachelor à Cambridge puis j’ai également rédigé un mémoire sur l’influence du griot en Afrique de l’Ouest en master d’Anthropologie), j’ai choisi de poursuivre mon cursus en intégrant l’AFRATAPEM, l’école d’Art-thérapie de Tours afin d’obtenir un certificat d’intervenant en Art-thérapie. Ensuite, j’ai effectué mon DU d’art-thérapie que j’ai obtenu à la Faculté de Médecine de Tours.

Enfin, je continue à me former et suis actuellement en 3ème année de licence en psychologie à l’Université Paris 8.

Depuis l’obtention de mon diplôme en 2011, j’ai travaillé auprès de différents publics : enfants déficients mentaux en IME, adultes polyhandicapés en FAM, personnes âgées en EHPAD ou encore adultes en clinique psychiatrique.

Depuis 2016, j’ai lancé mon activité en libéral, dans le Pays de Gex, où je reçois en prise en charge individuelle sur Ferney-Voltaire ou Chevry.

J’anime également régulièrement des ateliers collectifs avec des partenaires de la région, comme la boutique augustine & balthazar, l’association Sophro’rire santé ou encore l’association Grandir Ensemble.

A qui s’adresse l’Art-thérapie et pour quelles problématiques?

L’art-thérapie est adapté à tous les âges et j’insiste sur le fait qu’aucune compétence artistique n’est nécessaire ! J’accompagne aussi bien des enfants, des adolescents que des adultes ou personnes âgées. En fonction de la problématique de la personne et de ses attentes, nous ne travaillerons pas sur les mêmes objectifs.

Par exemple, nous pourrons travailler sur des événements spécifiques (traumatisme, maladie, deuil, séparation) mais également sur des ressentis plus généraux comme des angoisses récurrentes, des peurs, un manque de confiance en soi, des difficultés relationnelles, etc.

Globalement, l’art-thérapie permet de vous accompagner dans une situation de fragilité dû à une blessure de vie (deuil, maladie, handicap, traumatisme, rupture…).

L’art-thérapeute vous accompagne dans l’expression de vos émotions et vous aide à travailler dessus grâce à d’autres canaux de communication et d’expression que le verbal. Ce que l’on exprime par la parole est bien souvent très contrôlé, conscientisé, et il est difficile de travailler en profondeur sur ses émotions. L’art-thérapie permet d’explorer sa vie intérieure, et de faire parler son inconscient à travers l’acte de créer.

En créant, on travaille également sur l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi trois aspects indispensables à un épanouissement dans la vie de tous les jours.

Sans pour autant être engagé dans un travail thérapeutique, l’art-thérapie peut également vous permettre un travail de développement personnel : Vous souhaitez réfléchir à un projet professionnel, personnel, travailler sur le lâcher-prise, vous reconnecter avec vos émotions  ou encore tout simplement aller à la rencontre de votre créativité, l’art-thérapie vous permet d’aborder ces différents thèmes grâce aux différents outils artistiques et à vos propres capacités créatrices.

 

 

 

 

 

 

Gaëlle Dupin • 1 mars 2018


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>