Sélectionner une page

L’intolérance au gluten: effet de mode ou réalité?

par | Juin 10, 2015 | Votre santé

On rencontre de plus en plus souvent de personnes intolérantes au gluten (la protéine du blé entre autre) et j’entends souvent ce commentaire: “oui c’est très à la mode en ce moment!”.

alimentation sans glutenEt si c’était à la mode car il y a réellement de plus en plus de personnes intolérantes? Savez vous que le blé ancestral contenait 14 chromosomes alors que le blé d’aujourd’hui en contient 42! Pourquoi? Car il a été muté nombres de fois dans des laboratoires pour rendre le pain plus moelleux, plus aérien, plus gonflé et ceci en augmentant sa contenance en gluten.

Le problème est qu’à force d’hybridation et de modifications génétiques, le blé moderne contient désormais quantité de protéines nouvelles que nous sommes incapables d’assimiler. Chez certaines personnes prédisposées, cela déclenche la maladies cœliaque (inflammation intestinale due à une intolérance au gluten) qui ne touche « que » 1 % de la population.

Mais plusieurs études scientifiques récentes ont démontré que le gluten du blé moderne est nocif pour tous les êtres humains, y compris pour les personnes qui ne sont pas intolérantes ! (étude publiée suite au travail en collaboration entre des chercheurs de l’hôpital général du Massachusetts, de l’université John Hopkins et de l’université médicale du Maryland). Résultat de l’étude : dans tous les cas (groupe malade coeliaque, groupe hypersensible au gluten et groupe en pleine santé) la consommation de blé augmente fortement la perméabilité intestinale en perturbant une hormone intestinale appelée « zonuline ». Et les conséquences de cette perturbation sont terribles. 

Non seulement notre intestin souffre et peine à assimiler les nutriments, mais il peut laisser trouble intestinaux et glutenpasser dans le flux sanguin certaines protéines qui vont agir dans notre organisme de manière très néfaste en déclenchant des maladies auto-immunes (psoriasis, arthrite,  spondylarthrite, lupus, neuropathie, sclérose en plaque, rhumatisme, thyroidite d’Hashimoto…) et en augmentant le risque de cancer.

Nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir d’une hypersensibilité au gluten qui se manifeste par des symptômes diffus allant de la diarrhée aux ballonnements, à la dépression et aux douleurs articulaires, jusqu’à toutes les formes de maladies.

D’où les effets étonnants d’un régime sans gluten, qui peut non seulement résoudre les problèmes de digestion, mais aussi donner meilleur moral, plus d’énergie, moins de sensibilité aux infections.

Si vous n’êtes touché par aucun des symptômes ci-dessus, gardez en tête qu’une alimentation sans gluten est un moyen simple et efficace de conserver un intestin en meilleure santé et de limiter l’apparition de maladies chroniques incurables comme les maladies auto-immunes. Une étude qui a suivi des adultes en bonne santé pendant un mois a aussi montré une importante diminution de la production de cytokines pro-inflammatoires grâce à un régime sans gluten.

Alors je vous lance un défi: Essayez de faire 1 mois sans gluten: pas de blé (pâtes, pain, tarte, gluten-free-symbolpizza, biscuits…) pas d’avoine ni orge. Le matin vous pouvez remplacer votre pain par des biscottes au sarrasin (Satoriz), des galettes de riz ou de maïs ou manger salé. Remplacez les pâtes par du riz, des pommes de terre, des lentilles… et les biscuits par des fruits secs, des galettes de riz au chocolat par exemple. J’attends vos commentaires suite à ce mois test sur ce blog! Pour ma part plus de maux de tête et surtout plus d’énergie après le petit déjeuner! Mais selon mes patients certains ont eu moins de douleurs digestives, moins de ballonnements, moins de douleurs articulaires, moins de gonflements des doigts et jambes et moins de maux de tête.

Bon courage!

 

5 Commentaires

  1. Patricia

    Merci pour ce post…
    Il y a 4 ans, je me suis lancé le défi sur 3 mois et avec de la volonté on s’habitue parfaitement à ce régime ! Résultat : meilleure digestion, moins de maux de tête, plus d’énergie, moins d’inflammations.
    Aujourd’hui j’ai gardé de bonnes habitudes et la consommation de blé reste exceptionnelle dans mon régime quotidien.
    Il en est de même pour le lait de vache… Résultat des courses : je n’ai pas été malade depuis 3 ans . Hasard ?

    Réponse
    • Gaëlle Dupin

      Merci beaucoup Patricia pour votre témoignage. Je connais beaucoup de personnes dans le même cas que vous et bravo d’avoir persévéré car ce n’est pas facile tous les jours au départ. Mais comme vous dites on s’habitue assez bien finalement, surtout quand le résultat est là! Bonne journée! Gaelle

      Réponse
  2. Alice

    Pour moi, la découverte de mon intolérance au gluten a été très pragmatique. J’avais de très forts mots de tête et des douleurs inflammatoires aigües et inexpliquées (traitements divers dont à la fin à base de cortisone et les douleurs étaient toujours là), des gonflements de la face et des mâchoires. C’était extrêmement douloureux et survenu après ma première grossesse.

    Face à un abandon de la médecine (cliniquement, j’étais en bonne santé) j’ai fait le test que mentionne Gaëlle ci dessus: 1 mois sans gluten (très difficile au début d’être strict) et les inflammations ont stoppé (pas diminué, stoppé). Dès que je remangeais du gluten, l’effet était immédiat après 4-5h. J’ai donc pris l’habitude de manger sans gluten et passé 3 mois, on s’habitue très bien et cela oblige à avoir une alimentation plus saine (pas de plats préparés etc.) maintenant toutes les grandes surfaces ont un rayon sans gluten pour les adeptes du pain le matin (pas obligé de manger salé!!!)

    Bref, ce n’est pas une “lubie” à sous-estimer. Je pense qu’il faut être très pragmatique. Essayez, voyez les effets sur vous, et changez votre comportement si vous en avez envie!!
    Après, vous rencontrerez beaucoup de personnes sceptiques, mais il s’agit de vous non?

    Réponse
    • Gaëlle Dupin

      Merci Alice c’est exactement ça…essayez et vous verrez bien ce que ça donne sur vous. N’écoutez pas les sceptiques, faites ce que vous vous ressentez.
      Un grand merci pour ton témoignage!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mon eBook "Mes 4 priorités pour booster mon système immunitaire"




Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Pin It on Pinterest

Share This