Sélectionner une page

Avoir un bon système immunitaire….c’est la clef devant toute infection! Notre degré d’atteinte dépend de la capacité de réaction de notre système immunitaire.

On peut toujours se protéger au mieux du virus covid-19 mais il fait maintenant parti de notre environnement, tout comme les virus de la grippe ou ceux des gatro-entérites. Nous ne pourrons pas nous en protéger à vie, à moins de vivre dans un environnement hyper aseptisé (avec des filtres à air dans nos maisons, des masques en permanence….). Est ce vraiment ce que nous souhaitons? Autrement nous pouvons changer nos modes de vie, notre hygiène de vie pour arrêter d’épuiser notre organisme et permettre à notre système immunitaire d’agir au maximum de son potentiel. A nous de voir!

Pour moi le choix est fait! Et même si au cabinet j’ai décidé de tout mettre en oeuvre pour garantir un risque minimum de contagion, je travaille en parallèle à augmenter mon système immunitaire et celui de ma famille. C’est le moment ou jamais de vraiment s’y mettre!! Cela me semble être la meilleure garantie contre le coronavirus.

Alors comment faire pour booster son système immunitaire?

1 – Basique mais efficace: le SOMMEIL. Il doit être profond et réparateur. Pendant le sommeil le cerveau est actif, notamment à la production d’hormones qui  aident le système immunitaire à lutter contre les bactéries et virus. Nous devons donc veiller à lui laisser une place importante (heure du couché – pas d’excitants le soir – attention aux écrans, au café, au sodas et au sucre – pas d’exercice physique juste avant le couché…). Etre exposé à la lumière du soleil pendant la journée permet de stimuler notre épiphyse (une glande du cerveau) qui va produire de la mélatonine en fin de journée pour permettre un meilleur endormissement. Une exposition lumineuse matinale va avancer l’heure de production de mélatonine mais à l’inverse une exposition tardive va retarder l’endormissement.

bien dormir pour une meilleure immunité

2 – Un autre basique: l’ALIMENTATION: elle doit être riche en fruits et légumes frais, bio et la moins transformé possible. Nous avons besoins de vitamines et minéraux en quantité pour synthétiser les enzymes nécessaires à la lutte contre les virus et bactéries. Les vitamine A et E stimulent la production des globules blanc, la vitamine C les protège de l’oxydation ou encore la vitamine D active les lymphocytes T pour la production d’anticorps…. Savez vous que 70% du système immunitaire et 90% de la production des neurotransmetteur (comme la sérotonine) se trouvent dans nos intestins. Il est donc essentiel d’en prendre soin en évitant de l’inflammer avec des sucres rapides, des acides gras trans, l’alcool, le tabac, les additifs, les médicaments (anti-inflammatoires, antibiotiques), le stress, les intolérances alimentaires… Une inflammation chronique de l’intestin engendre une porosité de la paroi digestive et conduit à des troubles du système immunitaire. On peut l’aider à se reconstruire notamment avec des pré et probiotiques.

3 – Stimuler son système nerveux PARASYMPATHIQUE : C’est également un point clef! Nous avons le système nerveux moteur (pour bouger), le système nerveux sensoriel (les 5 sens) et le système nerveux végétatif (pour les organes, le sommeil, la digestion…). Le système nerveux végétatif se divise en 2 parties:

  • Le système nerveux sympathique pour faire face à un danger et donc à un stress (accélération du rythme cardiaque et donc de la tension, état d’alerte, contraction pupillaire…) qui est en balance avec:
  • Le système nerveux parasympathique qui au contraire permet le repos et la récupération (sommeil, digestion, production de salive…). Quand l’un est en excès, l’autre est diminué et inversement. Ainsi si nous sommes stressé, angoissé, en activité permanente il est logique et normal de moins bien dormir et digérer…ce qui impacte les 2 premiers points.

Stimuler le système nerveux parasympathique permet une action anti-inflammatoire dans le corps et stimule l’immunité. Alors comment faire cela? Il y a plusieurs méthodes reconnues:

La méditation: 2 x 10 minutes par jour doublerait notre immunité!la respiration pour stimuler le système immunitaire

♦ La respiration profonde: permet de stimuler le nerf vague qui véhicule le système nerveux parasympathique: cohérance cardiaque, sophrologie, grandes respirations… Faire quelques respiration avant les repas et avant l’endormissement activent le système nerveux parasympathique et permet une meilleure digestion et un meilleur sommeil.

♦ La chiropratique: les ajustements cervicaux et lombaires stimulent le nerf vague et favorisent la balance sympathique/parasympathique au profit de ce dernier. C’est pour cela qu’au cours d’un suivi les patients nous parlent souvent d’un meilleur sommeil, une meilleure digestion mais aussi une moins grande sensibilité au stress et un état d’esprit plus positif.

♦ L’état d’esprit: Si nous sommes négatifs et entretenons des sentiments de culpabilité et de peur ou encore de colère, le corps va le vivre comme un stress (production d’adrénaline) et se mettre en hyper-sympathique. A contrario si nous cultivons le positif, l’amour, la joie et la bienveillance nous allons produite de la sérotonine en quantité et favoriser l’axe parasympathique.

♦ Le contact avec la nature: 20 minutes dans la nature suffit à faire baisser notre taux de cortisol, “l’hormone du stress” . De plus l’exposition à la lumière du soleil favorise la sécrétion d’adrénaline – hormone “antidépressive”.

4- Le JEÛNE: le corps au repos dispose de plus d’énergie pour se nettoyer. Des chercheurs d’une équipe de l’Université de Californie du sud (USC) ont découvert que jeûner pendant 72 heures peut permettre de reconstruire l’ensemble du système immunitaire même chez les personnes âgées ou gravement malades. Priver le corps de nourriture pendant trois jours contraindrait ensuite la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs qui combattent les infections. Vous pouvez commencer par un jeûne intermittent si vous n’avez jamais pratiqué.

5 – L’activité physique : Un exercice d’intensité modérée à élevée a pour effet de stimuler le système immunitaire : en améliorant la circulation sanguine, l’exercice permet aux diverses substances du système immunitaire de circuler plus efficacement dans le corps. Cet effet positif semble d’ailleurs continuer à se faire sentir pendant quelques jours après l’exercice. Ainsi la marche, à raison de 30 minutes par jour, réduirait le risque d’infection respiratoire de 40%. Par contre la pratique d’activités épuisantes semble altérer temporairement nos défenses immunitaires en activant la libération d’hormones de stress (cortisol) dans notre organisme.

De plus le sport améliore la qualité du sommeil avec des cycles plus réguliers (s’il n’est pas pratiqué en soirée!), joue un rôle antidépresseur en libérant de l’endorphine….et bien d’autres encore!

Alors petits changements après petits changements, nous pouvons tous travailler à renforcer notre système immunitaire et nous diriger vers un mode de vie plus sain et plus respectueux de notre nature d’Humain.

Pin It on Pinterest

Share This